Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2015

REALISATIONS RECENTES & PROJETS

 

"Leurre H" Cie Escale 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

Ecriture et conception : Grit Krausse et Hugues Hollenstein

Mise en scène : Hugues Hollenstein

Création collective de et avec : Grit Krausse, Julien Auger, Thibaut Brignier, Mathilde Gorisse, Mathieu Lagaillarde, Solenn Henry, Paula Paradiso.  

 

Collaborateurs :


arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

Pascal Torre, Historien, spécialiste de la question kurde, enseigne l'histoire des fascismes à Sciences Po


Arnaud Coutancier, Compositeur de musiques de scène et ambiances sonores - Croquis sonores


Stéphane Delaunay, Plasticien - dramaturgie de l'espace


Zmorda Chkimi, Comédienne, metteur en scène, scénographe - Scénario et relecture


 Bernard Duret,Photographe

 

Synopsis

2017... Dans un pays qui pourrait être le nôtre, les élections présidentielles portent démocratiquement un parti d’extrême droite au pouvoir. Un groupe d’amis décide alors de se préparer à entrer en résistance. Ils réfléchissent comment se former ensemble en vue d’interventions potentielles.
Pour échapper à la contrainte d’une vie clandestine, ils imaginent camoufler leurs entraînements et la construction de leur groupe en une troupe de cirque itinérante. Ils rencontrent une entraîneuse est- allemande qui accepte de les accompagner. En même temps que le groupe mature sa détermination et son succès artistique, le spectacle qu’il montre devient la coulisse de ses préparations secrètes.
Tout au long de leur quotidien, la radio égrène régulièrement les informations d’une société qui se transforme.



2020... Trois ans plus tard, la troupe est reconnue et l’heure H arrive enfin. Maïs au moment d’agir, le groupe est divisé : pour transformer la société, l’art ne pourrait-il pas suffire? Où faut-il vraiment s’engager dans l’action?

Création les 5 & 6 juin 2015 au Festival Parade(s) à Nanterre (92)

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

"Mendel Schainfeld : le 2ème voyage à Munich" 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

Emblématique du Théâtre de l'Echappée, ce spectacle créé en 1995 a retrouvé la route pour cette saison 2015/2016 à Vannes du 18 au 21 avril et Echirolles du 17 au 21 mai où nous avons fêté le 800ème !

Et continuera son chemin la saison prochaine...

arnaud coutancier,théâtre de l'échappée, mendel schainfeld, françois béchu

  

"Les violoncellades 2015" 

"Les Violoncellades" sont une rencontre internationale autour du violoncelle crée par Alexandre Kozlik. 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

Pour cette édition 2015 qui a réuni une cinquantaine de violoncellistes, il a été passé commande à Solène Comsa & Arnaud Coutancier de plusieurs oeuvres pour ensemble de violoncelles:

Marathon (Solène Comsa) 

In coda venenum (Arnaud Coutancier)

Matin blanc  (Arnaud Coutancier) 

Hello Snark  (Arnaud Coutancier)

Slow what (Solène Comsa & Arnaud Coutancier)

 

Création les 16 & 17 mai à Obernai et Colmar.

 

 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

 Arnaud Coutancier & Solène Comsa 

 

"Incroyable ! " 

de François Béchu

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance Création 2015 du Théâtre de l'Echappée

avec

François Béchu, Hervé Le Goff & Jean-Marie Lorvellec

création musicale & sonore  Arnaud Coutancier

création lumière Cédric Radin

vidéo & régie plateau Simon Demeslay

scénographie Olivier Borne

costumes Jacqueline Jacques

affiche Noëmie Béchu

 


podcastCorks' Rapsody (A.Coutancier)
 

 

"Sentinelles " Totems pour pour autoroutes

 arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfanceExposition  Mathieu Chevallier

Soundscape: Arnaud Coutancier

 

 

DU 26 04/14 

AU 22 06/14

au Prieuré de VIVOIN (72)

 

 

 

 

http://homorattus.com/

 

 

Pour ce travail avec Mathieu Chevallier, nous sommes partis d'envies communes sans exclusive qui a donné lieu à une première version de 35' assez riche, tant en sonorités qu'en événements  puis petit à petit, nous avons ressenti le besoin d'enlever, de soustraire, d'aller vers une épure pour une convergence plus juste entre le lieu, ses oeuvres et le son.

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfanceLa base de ce travail sonore est donc constituée de sons de passages de véhicules pour lesquels j'ai effectué deux heures de prises de son. J'en ai extrait les sons les plus musicaux dont certains sont vraiment étonnants, avec de belles basses ou de subtiles harmoniques.

Ensuite, il s'agissait de construire une vraie partition à partir de cette palette sonore.  A cette trame, qui joue de la résonance et du silence, de la répétition aussi,  j'ai ajouté d'autres sons, ambiances éthérées ou mystérieuses, quelques thèmes; mais du passage à l'épure n'en restent essentiellement que des percussions par touches.

Le mixage final de ce soundscape de 30' s'est fait in situ pour jouer au mieux avec l'acoustique du lieu.

Une première collaboration passionnante.

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

podcast

 

 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

"Papillon"

 

 

Création.

Spectacle pour les tout petits de Claudine Orvain.

Musiques Arnaud Coutancier  (enregistrées avec Solène Comsa, violoncelle & violon et Patrick Vinot, sax & clarinette)

Lumières Cédric Radin

 


podcast

3 extraits 

 

"La fée des gouttes" et la Cie CHAPAZARD prennent la route...

 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

 

 

 

 

 


arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele,petite enfance

 

 

 

 

 

 

 

pour un tour d'Europe avec Martin le robinet !



podcast
Martin (musique A.Coutancier)

 

Toutes les infos : 

http://www.youscribe.com/catalogue/tous/art-musique-et-ci...

 

 

 

 

 

"Graines de danse"arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele

Comptines à bouger pour les tout petits

CD avec livret 24 pages

(septembre 2012)

Textes Claudine Orvain

Musiques Arnaud Coutancier

Illustrations Noëmie Béchu

 

"Entrer dans la danse, c’est ressentir, exprimer, unifier le corps et l’esprit, c’est aussi communiquer de manière sensible, poétique et créative.

L’observation de la gestuelle des tout petits (exploration du sol, 4 pattes, mouvements rampés, recherche d’équilibre, de verticalité,  occupation de l’espace, variations d’énergies…) permet de relier cet éveil corporel aux fondamentaux de la danse contemporaine.

La comptine est pour moi un véritable outil. Elle joue un double rôle car, outre son côté ludique, elle permet d’expérimenter des manières de bouger dans une rythmique donnée et favorise la mémorisation du geste. Une fois le mouvement intégré, le corps peut se passer des mots pour aller en toute confiance vers une danse encore plus ouverte à l’imaginaire.

Ces comptines sont des  prétextes à danser. Elles s’utilisent avec parcimonie ! Il ne s’agit pas en effet de les enchaîner mais d’en « picorer » quelques unes lors de séances dédiées au mouvement. C’est en  observant la réaction des enfants que l’ont pourra proposer les comptines appropriées à l’énergie des enfants sans oublier les vertus de la répétition dont ils sont très friands ! "

Claudine Orvain

Pour commander le CD : contact@theatrelechappee.com

 

podcast

6 extraits de Graines de danse

 

 

"La Fée des Gouttes"

Nouveau cirque / théâtre

(spectacle Jeune Public 18 mois-6 ans)arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele, laure pique, Cie Chapazard,Anne Astolfe

de & par Laure Pique

Cie Chapazard

direction d'acteur Anne Astolfe

musique Arnaud Coutancier

lumière Frédérik Peslier

scénographie Murielle Béasse 

PoSpectacle La Fée des Gouttesur entrer dans la yourte–aquarium, on ne se met pas en apnée mais on retire ses souliers. 
La Fée des Gouttes, c'est l'histoire d'une goutte qui voyage et se transforme, à la fois joueuse et témoin émerveillé du parcours de l'eau.arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele
Découverte sensorielle des fonds de l'eau sur un tapis d'éveil géant, manipulation de matières, mouvements et sons de l'eau... Emporté dans le cycle de l'eau, chacun pourra apporter sa goutte dans ce spectacle interactif où la fildefériste se joue de l'apesanteur en véritable fée de l'eau.

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele

 
podcast

Les Poissons (extrait): musique Arnaud Coutancier

Ouest-France

création au Quai des Arts d'Argentan pour le Festival des Trop Petits.

 

 

"A Caen la Fraternité ?"arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele

de Stéphane Tournu-Romain, musique d'Arnaud Coutancier dans le cadre de l'action de la Cie Le Trimaran "Graines de supporters"

Stade Malherbe de Caen en ouverture du match du 06-11-2011

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele (photos Stade Malherbe)

 

 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele  

 

"Asturias"

août 2011

 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele

"Fréquentes fréquences "

Installation plastique & sonore en collaboration avec Agnès Rainjonneau.

1er Juillet au 31 août 

 


Domaine du Gasseau St Léonard des Bois (72)

 

 

 

Une collaboration sous forme d'expérimentation entre le son, la matière peinte et le volume.
La genèse de fréquentes fréquences est une encre d’Agnès Rainjonneau de sa série de Gestes. Elle me faisait penser à la représentation graphique de forme d’onde. Poussant cette réflexion, nous avons imaginé ensemble cette installation où la peinture serait partition, où les formes ondulatoires de la musique guideraient la brosse, le pinceau ; les couleurs étant ce qu’est le son… et réciproquement.

 

arnaud coutancier,musée,pierre célice,agnès rainjonneau,danse,musique,théâtre,ionesco,spectacle jeune public,jonas coutancier,mathilde gabriele

Le cd des musiques de l'exposition est en vente au Domaine du Gasseau 10 euros. Vous pouvez également le commander par courrier.  

BON DE COMMANDE.doc 

 

 

 

Sur place, vous trouverez également les ouvrages  & enregistrements d'Agnès Rainjonneau & Arnaud Coutancier, édités ultérieurement.

 

 De plus amples renseignements (photos, extraits sonores) sur le catalogue virtuel de cette installation: http://frequentesfrequences.eklablog.com/

.

 

 

 Chambre Blanche

musique pour l'exposition Pâtes-ô-mania St Etienne Février 2011

 

"Mère Grand Mao " DSCF9037 mini.JPG

Marionnettes

Un des "contes pour les drôles & les moins drôles" de Yannick Jaulin,

adapté & interprété par

Mathilde Gabriele & Jonas Coutancier 

Conception & fabrication des marionnettes et accessoires: Mathilde Gabriele & Jonas Coutancier.

Musique : Arnaud Coutancier.

Chanson : Joël Grizeau

 

photos, vidéo et bien d'autres choses : cliquez ici


podcast
Mère Grand Mao (montage)

 

jacquette titre.JPG"CONTES 1 & 2 "

de Eugène Ionesco

création pour la Semaine Ionesco organisée par le Théâtre de l'Echappée à La Chapelle Anthenaise du 31 mai au 6 juin 2010

Spectacle Jeune Public

avec  Claudine Orvain, Arnaud Coutancier & François Béchu

et les voix d'enfants:  Maé, Agathe, Quentin & Jonas

Musiques Arnaud Coutancier   Lumières Natalie Gallard

 

Eugène Ionesco a publié le "Conte n°1" en 1969 et les trois autres en 1970. Contes pour enfants, certes mais où l'on retrouve (pour les plaisir des petits et des grands) l'écriture de Ionesco, sans concession à un genre.

Durant cette semaine à La Chapelle Anthenaise (petit bourg rural de Mayenne où Ionesco passa quelques années d'enfance pendant la guerre de 14), ces Contes 1 & 2 ont été vus et appréciés aussi bien par des enfants lors de séances scolaires ( de moyenne section Maternelle à la 6ème) qu'en tout public.


podcast
Ce jour-là (extrait)

podcast
Les figurines (extrait)
podcast
Ce n'est rien, ce sont (extrait)

podcast
Jaklin' song (paroles F.Béchu / musique A.Coutancier)

podcast

Le voyage de Josette à La Chapelle Anthenaise (paroles F.Béchu / musique A.Coutancier)

podcast
Voilà Maman qui arrive (extrait)


podcast
Maman tu as ouvert le mur (extrait)

 

 

1009726426.JPG"LUNE-DEFERLANTE" et "SIGNES", deux pièces pour Trio à cordes. création pour la NUIT DES MUSEES au Musée d'Evreux le 15 mai 2010

avec

Fermine CIRIACO  violon

Jean-Baptiste BRUNIER alto

Hervé DERRIEN violoncelle

 

A l'occasion de la clôture de l'intervention "Du sol au plafond. Carte blanche à Pierre Célice", le Musée d'Evreux a souhaité placer cette journée sous le signe de la convergence des arts en une interrogation sur l'acte de création. Avec Pierre Célice, Arnaud Coutancier, Fermine Ciriaco, Jean-Baptiste Brunier, Hervé Derrien, la Cie itinéraire Bis, la Cie Sylvain Groud, Joëlle Léandre, Mah Damba et Nozal Cube.

 

 

100_0918 ret mini.JPG

"Lune-déferlante", derniers raccords.

De g. à d : Fermine Ciriaco, Hervé Derrien,  Jean-Baptiste Brunier.

 

 

"Lune-déferlante"

I.  Peut-être la nuit étoilée...  II. L'autre lumière.  III. Nos spleens et mélancolies ne sont pas nos guides uniques.

J’aime souvent puiser l’inspiration initiale d’une composition dans un texte, une peinture puis prendre mes distances, y revenir pour mieux100_0926 rec mini.JPGretourner donner libre cours à mon propre imaginaire.

Pour ce trio à cordes, le point de départ fut la nuit étoilée à St Rémy de Vincent van Gogh, pour ses contrastes et le mouvement fortement musical de son ciel. Je n’ai pas cherché à en donner une quelconque transcription musicale. Mais j’ai plongé dans cette mer céleste comme un marin ivre qui ne saurait pas nager, attiré par la volupté de la confrontation, douce ou violente, de l’infiniment petit que nous sommes, à l’infiniment grand qui nous entoure.

C’est ce sentiment qui je crois plus que tout autre, m’a animé durant l’écriture de « Lune-déferlante »..

(Photo, de g. à d : Pierre Célice, Fermine Ciriaco, Arnaud Coutancier, Hervé Derrien & jean-Baptiste Brunier.)

Quelques courts extraits enregistrés en public lors de la Nuit des Musées :
podcast

podcast

podcast

 

"Signes"

Signes I.  Rue des Panoyaux,  Signes II.  Place du Plateau Beaubourg,  Signes III.  Rue Danicourt.

Deux rencontres personnelles à trente ans d'intervalle ont inspiré ces trois courtes pièces, celles des peintres Brion Gysin et Pierre Célice.

Leur oeuvre, nourrie du signe (de la calligraphie au tag) transcendé dans une rythmie et une abstraction ouverte sur l'imaginaire, est naturellement propice à une extrapolation musicale.

Si ces trois pièces traduisent les sentiments suscités par cet art et la façon de le pratiquer, elles portent également fortement ma perception de ces rencontres humaines.

 

Quelques courts extraits enregistrés en public lors de la Nuit des Musées :
podcast

podcast

podcast

podcast

 

Je remercie tout particulièrement Fermine Ciriaco & Jean-Baptiste Brunnier (musiciens de l'Orchestre Philarmonique de Radio-France) ainsi que Hervé Derrien (de l'Orchestre National de France) de leur investissement pour ces créations et bien sûr Laurence Le Cieux de les avoir rendues possibles.

A.C

 

 

 

 

Exposition "DU SOL AU PLAFOND, carte blanche à PIERRE CELICE",  Musée d'Evreux (7 février au 16 mai 2010).

 

"ECHO" Installation sonore originale sur les 3 niveaux du musée accompagnant l'exposition de Pierre Célice.

musée Evreux.JPG

Pierre Célice, c'est d'abord une rencontre. Lors de ma 1ère visite dans son atelier, il m'a raconté sa façon de travailler, ses sources d'inspiration, m'a montré ses toiles. Nous avons parlé musique aussi. Une rencontre amicale et simple.

 

Le projet de Laurence Le Cieux, Conservatrice du Musée d’Evreux était de me demander une création musicale en « Echo » à celle, picturale, de Pierre Célice.

 

Les goûts musicaux éclectiques de cet homme,  le rythme et la musicalité évidents que manifeste sa peinture m’ont d’emblée séduits. Je trouvais dans ce projet, la possibilité d’y exprimer largement toutes ces influences qui nourrissent ma musique.

 

Tout en gardant une unité, j’ai souhaité donner à ces quatre points sonores (d’une durée d’environ 20’ chacun et tournant en boucle), une tonalité propre.

 

salon vert.JPGLe salon vert et le salon jaune m’ont parus évidents. Le vert, où Pierre Célice intervient au plafond serait « teinté » de jazz tandis que pour le jaune où il a peint un mur, le violoncelle apporterait une couleur différente.

J’ai donc commencé à composer des petites pièces piano, basse, batterie et trompette et d’autres pour plusieurs violoncelles. Je les ai  enregistrés telles que je les avais écrites avec Johann Lefèvre à la trompette et Hervé Derrien au violoncelle.salon jaune.JPG

Rapidement, il m’est apparu qu’il fallait aller plus loin pour être en écho avec le travail de Pierre Célice. Et c’est sa méthode de travail qui m’a inspirée.

J’ai « explosé » ces pièces enregistrées, gardant des éléments (en supprimant beaucoup d’autres) et re-créant une musique différente à partir de ces « matériaux » existants. Je dois dire que l’informatique est à ce titre un outil vraiment précieux.

 

 

 

podcastsalon jaune #1 (extrait)

podcastsalon jaune #2 (extrait)
podcastsalon vert #4 (extrait)
podcastsalon vert #2 (extrait)
podcastsalon vert #3 (extrait)

 

Pour le chemin de ronde, mon idée était avant tout de jouer sur la stéréo incroyable que propose ce long couloir (40m). pour ce point sonore, je voulais évoquer l’Afrique qui est une des sources d’inspiration de Pierre Célice et aussi qu’on entende sa voix. Je me suis servi de l’enregistrement fait dans son atelier lors de ma 1ère visite.

chemin de ronde.JPG

 

 

Là, j’ai joué sur une stéréo très séparée où l’auditeur crée son propre mixage en se déplaçant. L’une des trois pièces du chemin de ronde était au départ une musique d’inspiration africaine avec du m’bira, du marimba et différentes percussions. Puis j’ai demandé Léopold Gnahoré, danseur et musicien ivoirien d’essayé dessus un chant traditionnel que nous avons enregistré. A partir de là, j’ai à nouveau déstructuré et reconstruit, fait des chœurs...

 

 

 

 

podcastchemin de ronde #1 (extrait)

podcastchemin de ronde #3 (extrait)
podcastchemin de ronde #2 (extrait)

 

 

 

Pour le point sonore du rez-de-chaussée, la salle d'art médiéval, mon idée initiale était de glisser des éléments de ce que le visiteur allait découvrir ailleurs dans une masse sonore différente mais lors d’une écoute au musée avec Laurence Le Cieux et Pierre Célice des musiques des salons jaunes et vert, il manifesta son désir que la guitare électrique soit présente (son goût pour Bruce Springsteen, Mink Deville entre autres). salles historiques.JPGJ’ai pensé alors qu’effectivement cet instrument pouvait donner la tonalité de cette salle médiévale. Quatre pièces composent donc l’ensemble : la première avec des guitares d’où émergent un solo inspiré de Daniel Givone qui eut la bonne idée de passer à la Frogerie le 25 décembre, une deuxième imaginée comme une respiration avec piano trafiqué. Pour la troisième, là encore les guitares sont présentes, plus planantes mais l’Afrique également avec les djembé de Quentin et des bribes d’un autre chant traditionnel en dida et bété enregistré lors de la séance avec Léopold. Pour conclure, un arrangement différent du 2ème thème pour vibraphone.

 

 

podcastsalle médiévale #1 (extrait)  
podcastsalle médiévale #4 (extrait)

 

 

Plus de musique et d'images : https://vimeo.com/107559726

 

 

 

 

J’avais déjà travaillé pour le Musée d’Evreux, réalisant « Sorce », une musique de 20’ pour la salle d’Archéologie. Travailler le son dans un musée est un exercice passionnant mais délicat. Il faut investir l’espace sans le confisquer, autant pour le visiteur que pour les gardiens des salles. J’espère avoir encore ici réussi.

 

Piere Célice.JPG

 

Cette rencontre humaine, artistique avec Pierre Célice, cette aventure « du sol au plafond » me comble dans le plaisir que j’ai des ces « projets croisés », du dialogue qu’ils instaurent entre différentes disciplines artistiques, poussant encore plus loin notre recherche personnelle.

 

Pierre Célice

Photos: Bruno Maurey Heka Agence Photographique

PRESSE:

extraits revue de presse.doc

(Connaissance des Arts, Arts Three, etc.)

 

EDITION:

Du sol au plafond

Carte blanche à Pierre Célice

Ouvrage de Norbert Hillaire et Laurence Le Cieux

128 pages, 80 illustrations

24,6 x 28 cm

25 €

catalogue couv.JPGLa musique enregistrée pour l'exposition fait l'objet d'un CD inséré dans un livret inclus au catalogue.CD.JPG

 

 

 

 

Pierre Célice, artiste peintre français né en 1932, a exposé ses œuvres à travers le monde, de Paris à Shangaï en passant par Copenhague et Milan. Ses domaines d'expression sont multiples (peinture, sculpture, fresque, dessin intégrant des signes, découpage...), son œuvre s'inscrivant à la fois dans l'héritage européen d'un de Staël ou d'un Hayden, dont il fut l'élève, et en résonance avec celle d'un Pollock qu'il admire, ou avec ceux qui viendront après comme Basquiat ou Keith Haring.cd livret catalogue.JPGPlusieurs toiles de Célice figurent à l'inventaire des collections du musée d'Art moderne de la Ville de Paris, d'autres sont allées alimenter les collections du Fonds national d'art contemporain. L'artiste fait l'objet d'une exposition à l'Ancien Evêché d'Evreux, l'occasion de s'immerger dans son univers riche en connexions, dont certaines sont musicales, où l'ultra-contemporanéité apparaît comme une évidence.

 

coédité avec le musée d'art, d'histoire et d'archéologie, ancien Evêché d'Evreux
Exposition à l'ancien Evêché d'Evreux du 7 février au 16 mai 2010

Code article

ISBN-9782757203507

parution le 3 février 2010.

 

Laurence, Pierre & Arnaud.JPG
Laurence Le Cieux, Pierre Célice & Arnaud Coutancier
 
 
 

Entre peinture et musique.

A propos d'une expérience de création musicale d'Arnaud Coutancier à partir des oeuvres de Pierre Célice. (extrait)

« Il y a chez Célice une volonté de laisser ouverte l’opposition du contrôle et de la liberté, de la composition et de l’improvisation, dans une sorte d’écriture en suspens, profondément rythmée (dans le double sens qu’on vient de voir de ce mot : à la fois écrite telle une partition, et enlevée, comme peut l’être parfois l’exécution d’un morceau de musique), de la toile. Réciproquement, on sent bien, à l’écoute des pièces d’Arnaud Coutancier, que celles-ci procèdent d’un jeu très équilibré entre les hasards de l’improvisation et de la rencontre des musiques les plus diverses, et la nécessité de la composition, ou de la recomposition d’un paysage ou d’un espace musical profondément éclaté. C’est en ce sens que peuvent être trouvées des « correspondances », entre ces deux œuvres : dans le goût pour les surimpressions hétérodoxes, les transferts de formes et de figures relevant d’esthétiques et d’époques très distantes les unes des autres : le schématisme géométrique de certaines cultures d’Afrique, la musique répétitive ou certaines tendances du rock. Dans ces sautes de rythmes (ou d’humeur), dans ces ruptures, quelque chose d’un écart entre musique et peinture continue de se creuser, qui active le champ magnétique de possibles nouvelles correspondances, comme autant de particules dont on observerait le choc dans un accélérateur. »

Norbert Hilaire

Professeur, théoricien de l’art et des technologies.Directeur du département « Art, communication, langages » de l’Université de Nice-Sophia Antipolis.

l'article complet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition AGNES RAINJONNEAU, Musée de Tessé, Le Mans (31 mars-30 mai 2010)DSCF8492 mini.JPG

Installation sonore originale d'Arnaud Coutancier.

Prolongation jusqu'au 21 juin

musée tessé.jpg

 

"C'EST QUOI TON PETIT VOYAGE ? "_MG_9057 mini.JPG

(avec les enfants de Perseigne) décembre 2008

8’00

Les mots sont des amis récalcitrants quand il faut les écrire…  et que l’on a 6 ans !

L’oralité les rend plus abordables et leur assemblage, même maladroit, génère parfois les plus fabuleuses histoires qui soient.

A cet âge-là, « le savoir » a des limites que ne connaît pas « l’imaginaire ».

Mais mobiliser des connaissances fraîchement acquises peut être aussi un jeu, un enjeu s’il s’agit de lui prouver qu’on sait extirper de cet amas de lettres, celles nécessaires pour écrire, sans se tromper, son prénom : Nasrati !

 

 

"LA SILHOUETTE DES JOURS "

(rencontres à Perseigne & au théâtre) décembre 2008

20’00

 

Entre les mots de Saïd Mohamed et « Mot à mot », installation présentée ici, il y eut cet « étrange laboratoire » fait de rencontres riches bien que parfois rapides en octobre dans la Caravane d’Or à Perseigne et en novembre au Théâtre d’Alençon puis d’échanges entre Agnès et moi, souvent à distance et pour finir un travail solitaire en parallèle.

« La silhouette des jours » est le témoignage de cette phase où fusent les mots saisis en plein vol pour traduire l’émotion du moment, où le hasard ne semble curieusement ne pas toujours en être…

 

" LES MOTS SONT DES OISEAUX...

(QUI SE POSENT SUR LA MAIN QUI SE TEND) "._MG_9066 mini.JPG décembre 2008

50’00

Les mots sont des oiseaux.

Ils voyagent.

Saïd Mohamed a permis (offert) que les siens s’envolent ici, non pas en grandes bandes migratoires mais en solitaires, se laissant apprivoiser par vos mains.

Mots

à la fois source & médium.

Puis qu’ils repartent,

chargés d’émotions nouvelles

vers d’autres oreilles,

vers d’autres yeux,

vers d’autres mains

chanter une musique nouvelle.

 

" LA COULEUR DES VISAGES" février 2008

36'00

Dans la caravane,

passant doucement

la barrière des lèvres,

d'abord timides,

les mots

se font confiants,

intimes,

ouvrant de nouveaux espaces

secrets, magiques,mystérieux...

 

Et les visages

se font paysages

traversés

d'arcs-en-ciel.

A.C

 
Photo affiche Dominique Poussin
 
13 rec.JPG

 

 

la vraie musique.JPG"LE HURLEMENT DU PAPILLON"

spectacle musical et poétique autour de l'oeuvre littéraire de PATTI SMITH. Juillet 2009

avec Solène Comsa, MarieGaultier & Arnaud Coutancier / collectif Piment, Langue d'oiseau

 

 

"COMME LE FAIT LA POULE"affiche essai arno 02-2 mini.JPG

cabarétude en six épisodes, crée entre octobre 2008 & septembre 2009

extraits audio

Théâtre de l'Echappée

 

 

 

 

 

"TRANSHUMANCES" 

à la Scène Nationale d'Alençon

installation en collaboration avec la plasticienne Agnès RAINJONNEAU

Théâtre d'Alençon du 5 janvier au 5 février 2009

 

 

06.JPG

14.JPG

 

13.JPG

 

 

02.JPG

 

 

 

08.JPG

photos: Arnaud Coutancier

 

 

 

 

 

 

Musée des Beaux-Arts d'Evreux

(novembre 2007)

 

"Sorce" création sonore et musicale pour la salle consacrée à l'archéologie.

 

 

medium_niv_1_neolithique.JPG

Commencée en juin et terminée en septembre,  la musique fut remixée en fonction de l'acoustique de la salle le 15 novembre. 60970774b25d5b422c6e40f69de32818.jpg

La commande de Laurence Le Cieux, conservatrice du musée, était que l'on trouve dans cette musique les traces du passé tout en restant dans une création contemporaine.

1f6244add4f7a3a66afcdd10f947234f.jpg
295f545a33740659b6bf58bb1f96d39b.jpg

Je me suis efforcé à ce qu'elle soit un accompagnement pour le visiteur, sans être prégnante, une musique circulaire de 32 minutes qui se boucle naturellement, les éléments sonores du début se retrouvant à la fin. Sons de pierre, de terre, de métal, piano acoustique ou trafiqué, sons de synthèse et voix constituent la matière sonore principale. J’ai opté pour travailler la stéréo dans la profondeur de cette salle de 440 m2. Le dispositif sonore a été conçu avec François Dussollier et installé par lui-même et la société Bande Annonce Productions.

Plan dispositif sonore Evreux-2.pdf

3 extraits sonores : 1'58 / 4'15 / 6'45

podcast
podcast

podcast
Merci à Quentin & Jonas pour leur collaboration à l'enregistrement du "chant des cailloux".

 

 

Plus de musique et d'images : https://vimeo.com/107460595

 

 

 

03e0f29c5b3118ec4858e92363d757a4.jpg

photos: Arnaud Coutancier

 

Dans le cadre de l'exposition colective

(Marie-Noëlle Deverre, Elisa Fiasca,

Michel Froger, Agnès Rainjonneau)

Le Chemin d'Iris

du 5 au 29 mars 2008 (Médiathèque, Alençon) :

 

 

les « Gris-gris »

d’Agnès Rainjonneau

1724866480.JPG

création musicale et sonore pour l’installation d'Agnès Rainjonneau

 

Musique Arnaud Coutancier

nagori : Quentin Coutancier

udus : Quentin & Arnaud Coutancier

bébés : Frédéric & Margot

enfants : maternelle de St Pierre des Nids

225203647.JPG4 extraits
podcast

Gris-gris # 1
podcast
Gris-gris # 2

878188102.JPG

podcast

Gris-gris # 3
podcast
Gris-gris # 4

329941441.JPG

1583489226.JPG

2122406352.JPG
776783971.JPG
1382839285.JPG
photos: Arnaud Coutancier
 

1412925630.JPG

Agnès Rainjonneau est une artiste qui me touche profondément par la force et la sensibilité extrême qui émanent d'elle et de son travail.

Cette oeuvre réalisée pour l'exposition Le Chemin d'Iris est une première étape dans ce travail évolutif sur l'objet/parole, objet/mémoire, objet/rêve, objet/intimité, objet/secret, objet/révélateur...

Continuer de l'accompagner de mes univers sonores, de mes musiques dans cette création est pour moi une perspective passionnante.

A.C

http://agnesrainjonneau.com

 

 

Contributions diverses

 

 

 

 

Rose Lang (Australia)
Yomnich Remix (2011)

The piece has had some good feedback and was played on Radio National's Sound Quality on 28 January along with the original Yomnich piece by Masonik.

http://www.pool.org.au/users/idea 

 

 

 

 

The Sanction (U.K)
Rock

sur leur 1er album paru en 2009

Superpancho (Allemagne)
Pop Hardcore

sur leur album paru en décembre 2008

bject (Brésil)
online synthetic band

b.berg & caroline rheinheimer

sur leur album "bleeding cute"

TVC (Pays Bas)
Valley of capsules

Playtime- With a vengeance !
Court métrage d'animation de Florent Leibovici.

 

 

 

Travis Morgan (U.S.A)

philosopher, poet, musician, phonographer, web designer, artist, and a computer specialist

 

People in Peril (Slovaquie / Afghanistan)

Nathan Lively

Août 2008

Participation à un spot radio pour une ONG de Slovaquie, People in Peril afin de promouvoir un programme nommé "Back to school" de scolarisation des enfants en Afghanistan et réalisé par Nathan Lively, ingénieur du son & musicien slovaque.

 

Voix par Jana Kirscher

School’s courtyard by Arnaud Coutancier

School kids walk by Makosan

Electric school bell by John Sauter

 

 


podcast"Back to school", spot radio slovaque

http://peopleinperil.sk/

 

Die Wunschmaschinen (Suisse / Allemagne)
Marcus Maeder

Surround Play
DIE WUNSCHMASCHINEN

Based on Anti-Oedipus: Capitalism and Schizophrenia I by Giles Deleuze and Félix Guattari. Cast: Antonin Artaud, Hélène Barat, Ivan Chtcheglov, Guy Débord, Eliza, Sigmund Freud. Music based on Kraftwerk, Velvet Underground, Nick Cave and Richard Wagner.

The Desiring-Machines

The desiring-machines are in us. In the aftermath of 1968, they embodied the unconscious in a world fundamentally affected by technology for the philosopher Gilles Deleuze and the psychiatrist Félix Guattari. An unconscious, which is not seen as a theatre of symbolic representations – criticism belonged to psychoanalysis – but more, politically understood, as a productive factory. The productive, reality-producing desires are desiring-machines; they are our desires in the interaction with the world. The desiring-machines are a critical affair: the market, the media and politics know how to use the desiring-productions; in its delimitation, psychiatry treats them as illness. The machines splutter, overheat, break down, and, again and again, break up into new structures of a schizophrenic, capitalist society, without ever having realised themselves.

One who sets off on his own in order to liberate his desiring-machines is the Schizo. We roam with him through the psychogeography of a city where he encounters others who have, in their social and creative delineation and delimitation, themselves become revolution: eccentrics, schizophrenics, artists and writers – existences on the thin line between passion and pathology.

The play is performed in acousmatic form (a loudspeaker performance) using Ambisonics technology,
a special surround sound system that can create three-dimensional spatial sounds.

Direction, Music: Marcus Maeder. A production of the Institute for Computer Music and Sound Technology, Zurich University of the Arts, Music Department.

podcast

Yellow Dwarf  (Canada)
rock

podcast

Billion Mind (Tim Gallivan)

the streets are dark and the gangs are loose
bourgeoisie peering out the shades
the upper class are sleepin snugly in their beds
gorged on armani and tv

a billion minds
with jaded souls so weak
a billion minds
just wastin time

the night is still and their souls are dank
some are dim and some are supermen
countless spirits dangling down from our strings
human marionettes unaware

a billion minds
with jaded souls so weak
a billion minds
just wastin time

projets abandonnés...

Dans tout parcours artistique, il y a des projets abandonnés au bord du chemin, faute de temps, faute de trouver les partenaires auprès de structures qui pourraient financièrement aider à les mettre en oeuvre ou les porter d'un point de vue logistique...

Abandonner un projet en route est toujours une décision difficile à prendre car cela intervient après des heures et des heures de réflexion, de recherche, de lecture, de travail sur le plateau. 

Alors évidemment, il y a les regrets de ne pouvoir aller au terme d'une création qui sont longs à se dissiper. Puis vient le temps où ne subsistent que les moments agréables passés avec ceux qui ont partagé ce début d'histoire avec enthousiasme. Comme "Oyapock", "Gardez de vous abuser tous" fait partie de ces projets remisés aux limbes mais qui m'ont enrichi à plus d'un titre. 

"Gardez de vous abuser tous"

medium_affiche_el_long_ret_02_mini.JPG
medium_arnoclo_evreux.JPG
Pour la Nuit des Musées 2006, Claudine Orvain et Arnaud Coutancier ont proposé au Musée d’Evreux (Eure), une première mouture, assez courte, d’une formule qui a tout de suite suscité l’intérêt des spectateurs.278dbf7ef59bd3288d8c0da85009faf4.jpg

Les deux parties de ce petit spectacle -l’une avec des airs de cour du 17èmesiècle de Jean-Baptiste Besard, Pierre Guédron, Michel Lambert et Estienne Moulinié, donnée dans une salle consacrée aux 17ème & 18ème et l’autre sur une création musicale d’Arnaud en hommage au peintre Brion Gysin, dans l’une des salles d’art contemporain- n’avaient à priori aucun rapport entre elles, sinon la peinture, la danse et le chant.

4704a96986dcc8926402b7d338b44ff2.jpgJoués plusieurs fois durant l’après-midi, ces « aller-retours temporels » loin d’être dérangeants recelaient un goût aussi étrange qu’agréable.

Cette expérience, leur a donné envie de pousser plus loin cette idée où se frottent deux époques que tout semble opposer.

a03f61a4c1539a3e9ab9a929242dfd95.jpgEt pourtant, en y regardant de plus près….

Gardant la structure initiale -17ème et création contemporaine- ils développent aujourd’hui chacune de ces parties sur le thème (induit par les textes magnifiques de ces airs du 17ème), de la relation amoureuse.

2ff18baff9a5682522b2f9b7fd724363.jpg

Chanté, joué, dansé,  comment évoquer le désir, la séduction, l'amour ou l'anamour, avec poésie et humour, tout en faisant en douceur, un bond de quatre siècles...

b3f2f8a7a85cc41cf1659e646ee1efab.jpg

 

a16efd9aed12f78e3953256b2a871246.jpg19e1495e76e8097acb3aed3d34879463.jpg0423822ddad5b881dbec4d0baba282d3.jpg

3fd482c35d086450e6018ebb6994fdcf.jpg

*

*

 

 

 

 

 

« La plupart des maux de notre société pourraient être guéris par l’information.. Mais puisque nous sommes continuellement désinformés par les médias, nos choix sont donc en toute logique irrationnels. C’est cela que je qualifie d’ignorance. Des gens intelligents, privés des vraies données. »

Frank Zappa

 

 

 
 
 
 

 



Les commentaires sont fermés.